SEA BREEZE


Le parfait équilibre entre le doux et l'amer !...

Cocktail Classique officiel
Sélectionné par l'International Bartenders Association


Catégorie : Long drink
Contenance : 18 cl
% alcool : 8,9°
Type : Before Lunch/Dinner
Se prépare: Directement dans le verre
Se sert dans le verre : Tumbler ou Highball
Se consomme : Froid
Moment de dégustation conseillé : En apéritif (à tout moment) 




Recette
Ingrédients pour 1 personne


2 cl de jus de pamplemousse pressé (non traité)
Grapefruit juice
12 cl de jus de Canneberge
Cranberry juice
4 cl de Vodka
Vodka

1/2 tranche de citron vert
4 ou 5 glaçons





img53/5051/barredecotw3.gif
Élaboration professionnelle
  • Préparez le matériel et les produits nécessaires au mélange, afin de les avoir sous la main durant la préparation.
  • Préparez le verre à cocktail à recevoir un mélange froid :

  1. Remplissez au 2/3 de glaçons le verre à (Tumbler ou Highball).
  2. Avec l’aide de la cuillère à mélange, remuez les glaçons dans un mouvement circulaire jusqu'à ce que la paroi du verre soit bien fraîche.
  3. Videz l'eau résiduelle du verre, (posez la passoire à glaçons sur le bord du verre, puis penchez le verre, en retenant les glaçons). 

  • Versez sur les glaçons dans le verre, tous les ingrédients composant le cocktail en respectant l'ordre et les quantités donnés dans la recette.

2 cl de jus de pamplemousse pressé (non traité)

Grapefruit juice

12 cl de jus de Canneberge

Cranberry juice

4 cl de Vodka
Vodka
  • Mélangez doucement les ingrédients avec l'aide de la cuillère à mélange.
  • Avec la pince à fruits, déposez la 1/2 tranche de citron vert.
  • Ajoutez un bâton mélangeur
  • Servez le cocktail rapidement (avant que le mélange ne soit trop aqueux).


img53/5836/barredeco4gj7.gif

Un clin d’œil sur l’histoire de ce cocktail


Le 17 janvier 1919, l'Act Volstead rend la fabrication et la vente d'alcool illégales aux États-Unis. Et comme on pouvait s'y attendre, la prohibition ne signa pas la fin de la consommation d'alcool, mais au contraire son apogée. Frappé d'anathème, reclus au fond des speakeasies (des bars clandestins où l'on discute à voix basse), le cocktail devient plus précieux, plus désirable, plus indispensable encore. Certains alcools restaient cependant disponibles en pharmacie car ils faisaient partie de la pharmacopée de l'époque.




C'était notamment le cas du whisky et du cognac, prescrits pour leurs vertus médicinales. Le cognac Hennessy, par exemple, était distribué par le droguiste Schieffelin en pharmacie et il l'est toujours, puisque Schieffelin (aujourd'hui Schieffelin & Somerset) s'est ensuite spécialisée dans la distribution des spiritueux aux États-Unis. La prohibition a favorisé l'émergence d'une culture de l'interdit, de l'occulte et du plaisir. Pour échapper aux foudres des autorités, on inventait des shakers en forme de théières (qui font aujourd'hui le bonheur des collectionneurs) et toutes sortes de subterfuges pour dissimuler les alcools à la vue des services de police dont, pourtant, de nombreux membres ne crachaient pas sur un verre d'alcool. 



Ce tournant du XXe siècle, puis dans les années 20 et 30, on entre vraiment dans l'âge d'or des cocktails. Le SeaBreeze a été créé à cette époque bénie. Les Années folles en Europe et la prohibition aux États-Unis (1919-1933) forment les deux phénomènes majeurs de cette période qui vit le développement des cocktails et de la culture qui va avec. 



Luis Buñuel, toujours lui, rapporte, dans son autobiographie, n'avoir jamais autant bu de toute sa vie qu'en 1930 aux États-Unis, lors de la prohibition, « réellement une des idées les plus absurdes du siècle »... source 1001 cocktails

* * * * * * * * * * * * * * *
Une liste de cocktails classiques a été dressée en 1983 par l'International Bartenders Association (I.B.A.), qui regroupait à cette époque 29 nations, et a été adoptée par l'Association des Barmen de France (A.B.F.).
Ces recettes de cocktails ont été sélectionnées pour leurs renommées internationales et parmi les plus représentatives dans leurs techniques de préparations. Reconnues officiellement, ces recettes de cocktails dites "classiques" furent codifiées, afin de devenir la base de toutes les préparations des professionnels.
Chaque année, depuis 1952, l'Association des barmen de France organise un concours technique réservé aux jeunes apprentis (Coupe Scott).
Certaines recettes de la liste des cocktails classiques disparaissent presque tous les ans, pour céder la place à d'autres recettes, généralement composées de produits plus actuels, plus "tendance" et qui suivent et parfois devancent parfaitement les goûts du moment.


L'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.



Le blog de cocktailclassique s’engage à promouvoir une consommation responsable.
Pour plus d’information visiter le site



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AMERICANO (Carnet de Cocktails Contemporains)

FLORIDA (Sans alcool) (Cocktail Vintage)

PUSSY FOOT (sans alcool)