BARBOTTAGE (Carnet de Cocktails Contemporains)

BARBOTTAGE

Recette de cocktail "Long Drink" de 12 cl, contenant 8% de volume d'alcool.
Classer dans la catégorie "Sparkling » cette recette à base de Champagne est généralement proposée pour être dégustée à tous moments.


Le "Barbottage" est un cocktail rafraîchissant, qui allie le fruité et la fraîcheur des agrumes à la finesse dynamisante du vin de champagne.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.





Ingrédients  (pour 1 personne)

1 cl   Sirop de Grenadine
2 cl   Jus de Citron
4 cl   Jus d’Orange
5 cl   Champagne


Dans un shaker suffisamment rempli de glace.
Verser tous les ingrédients dans l'ordre de la recette
(à l'exception du champagne).
Frapper (secouer le shaker).
Puis passer et servir le mélange dans la flûte à champagne.
Compléter de 5 cl de champagne. 
Remuer légèrement à l'aide de la cuillère à mélange

La flûte à Champagne doit être rafraîchi.
Tout complément doit être mélangé.



(Voir l'élaboration Professionnelle ci-dessous)






Difficulté : *****       Préparation : 3 minutes




PAS à PAS de l'élaboration
(Toutes les étapes et les bons gestes)





Tous les gestes exécutés par le barman lors de la préparation de cette recette de cocktail doivent être visibles et réalisés au dessus du bar.

Tous les gestes exécutés par le barman lors de la préparation de cette recette de cocktail doivent être visibles et réalisés au dessus du bar.

1)     Mirer le verre à champagne afin de vous assurer de sa propreté.
2)     Remplir de glace le verre à champagne et la grande timbale du shaker .
3)     Rafraîchir le verre à champagne en remuant la glace à l’aide de la cuillère à mélange (remuez les glaçons dans un mouvement circulaire jusqu'à ce que la paroi du verre soit givrée).
4)     Verser dans la petite timbale du shaker, tous les ingrédients composant le cocktail (sauf le Champagne) en respectant l'ordre et les quantités de la recette (sélectionner exclusivement que des produits de qualités).
5)     Remuer et sentir les jus de fruits.
6)     Ôter les glaçons et égoutter l'eau résiduelle et du verre à champagne.
7)     Égoutter l'eau résiduelle de la grande timbale (maintenir les glaçons avec l’aide de la passoire).
8)     Transvaser le mélange de la petite timbale dans la grande timbale contenant les glaçons.
9)     Fermer le shaker (Ajustez les deux parties du shaker).
10)   Frapper (Secouer)  énergiquement le mélange dans le shaker pendant 7 à 10 secondes, dans un mouvement de vas et viens, souple et élégant, les glaçons venant frapper alternativement le fond de chaque timbale.
11)   Ouvrir le shaker.
12)   Passer le mélange dans le verre à champagne en le filtrant au travers de la passoire à glaçons.
13)   Verser dans la grande timbale du shaker, le complément de Champagne à rafraîchir 
14)   Compléter le verre avec le champagne ainsi rafraîchi.
15)   Remuer.
16)   Décorer (selon la recette).
17)   Servir dans l'instant, afin que ce cocktail soit consommé frais.
18)   Déposer le cocktail sur le sous verre (*) que vous avez préalablement déposé devant le consommateur, lors de la prise de la commande (**).

(*)  Ce sous verre fait parti de la prestation de service d'un établissement d’excellence, il recueille les fines gouttelettes d'eau, dues à la condensation s’écoulant le long du verre, et protège le consommateur d'éventuelles taches sur ses vêtements).

(**)  Ce sous verre, permet également d’informer vos autres collègues du bar, que la commande de ce consommateur a été prise.réparer le matériel et les produits nécessaires au mélange, afin de les avoir sous la main durant la préparation.




DU COCKTAIL "BARBOTTAGE"

Contrairement à sa variante le "BARBOTAGE", celui-ci de « BARBOTTAGE » s’écrit avec deux « T »  et fait partie des grands Cocktails Classiques !  qui sont élaborés dans les bars les plus mythiques à travers le  monde.

Ce cocktail apparaît en France dans les années 1930, il serait l'adaptation du "Pussyfoot" au champagne.

Cette recette est présentée dans le Livre de « LA PRATIQUE DU BAR ET DES COCKTAILS » de Michel Cailhol (Professeur d’enseignement professionnel au lycée technique hôtelier de Strasbourg) et Bernard Grosselin (Professeur d’enseignement pratique professionnel de restaurant au lycée de Contrexéville (88)), Edition P.B.I.

Cette recette est également publiée dans le livre « LE BAR ET SES COCKTAILS » de Michel Bigot (Président de l’Association International des Barmen), Edition Dargaud.






•      Avant d’élaborer cette recette, placer le champagne au frais dans un compartiment de votre réfrigérateur, pendant environ 2 heures.
•      Servez votre Champagne à une température de 8°
•      Pour cette recette de cocktail sélectionnez de préférence un champagne SA (Sans année) et épargner un champagne millésimé ou une tête de cuvée à essayer de sublimer « votre » recette, qui ne pourra que détruire les années et le fruit du travail des personnes qui ont élaborées et qui aiment le Champagne.




DU COCKTAIL « BARBOTTAGE »

o   « BARBOTAGE » Champagne - Citron – Orange – Grenadine
o   « BARBOTAGE’S SPECIAL » Champagne – Orange – Grand Marnier – Cognac – Grenadine
o   « PICK-ME-UP » Champagne – Cognac – Citron – Grenadine






ü SIROP DE GRENADINE

Ce sirop de couleur rouge est le résultat d'un assemblage de différents fruits rouges, auquel on rajoutera de la vanille pour le goût et éventuellement du citron. Parmi les fruits utilisés, on retrouve des framboises, des groseilles, des fraises, du sureau ou encore du cassis, mais pas de grenade. Sacrilège! La différence de goût entre chaque marque provient essentiellement des proportions de chaque fruit dans la mixture.   Source : Wikipédia

Avec ses explications sur le sirop de grenadine , on peu se rendre compte que le gout et la couleur de votre cocktail sera certainement influencé.

Mon clin d’œil sera professionnel avec des marques que nous utilisons :

1883  -  BIGALLET  -  MONIN  -  TESSEIRE  -  VEDRENNE

* * * * * * * * * *

ü LE CHAMPAGNE

Le vin de Champagne est un vin effervescent français protégé par une appellation d'origine contrôlée dont la réglementation a nécessité plusieurs siècles de gestation. Son nom vient de la Champagne, une région du nord-est de la France. La délimitation géographique, les cépages, les rendements et l'ensemble de l'élaboration du champagne sont les principales spécificités de l'appellation.

Historiquement, dès le Moyen Âge, cette province a commencé par produire des vins tranquilles, non effervescents. Des vins clairs appelés aussi « nature », dont la renommée commence à dépasser leur région d'origine au XVIe siècle, par l'entremise d'un ambassadeur de renom, le roi Henri IV, puis au XVIIe siècle, grâce aux talents de dom Pérignon (1638-1715), un moine cellérier de l'abbaye bénédictine d’Hautvillers, notamment avec l'assemblage de différents crus et le contrôle de la prise de mousse lors de la deuxième fermentation. Le succès de l'appellation est ensuite allé croissant, passant de 8 millions de bouteilles expédiées en 1850, à 28 millions en 1900, 100 millions en 1970, 200 millions en 1986, 300 millions en 2010 et 312 millions en 2015, le marché ayant atteint 4,74 milliards d'euros, avec près de la moitié du chiffre d'affaires réalisée à l'export marqué par une forte progression en valeur et en volume 7,8.

Le champagne est élaboré essentiellement à partir de trois cépages : le pinot noir N, le meunier N et le chardonnay B. Le vignoble de Champagne produit surtout des vins blancs mousseux, avec un large éventail de cuvées (spéciales ou non), de millésimes et de flaconnages variés.

Le champagne est une boisson devenue synonyme de fête ou de célébration. Il bénéficie d'un prestige reconnu dans le monde entier, grâce à la protection et à la défense très actives de l'appellation, notamment assurées par le CIVC (Comité interprofessionnel du vin de Champagne).





                                                                                                                                                                                                           

Le + classique : Le Bar du Bristol

Le Bar du Bristol

Au numéro 112 de la rue du Faubourg Saint-Honoré, la déco est à la fois classique, moderne et intemporelle : fauteuils à oreilles ocres, banquettes bleu canard, petits fauteuils anglais ("Petworth Chair") en cuir, imposant canapé double face au centre de la pièce, comptoir au granit doré, miroir français du XVIIIe... Ici, les cocktails signés Maxime Hoerth, Chef Barman élu "Meilleur ouvrier de France", sont préparés à la demande du client et les vins et spiritueux soignement sélectionnés. Quant aux assortiments de tapas (version trois étoiles), ils ont été imaginés par le Chef Eric Frechon.

Michel Le Regent au bar du Bristol




L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.
Le blog: cocktailclassique.blogspot.fr s’engage à promouvoir une consommation responsable.          






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AMERICANO (Carnet de Cocktails Contemporains)

FLORIDA

PUSSY FOOT (sans alcool)