DRY MARTINI

DRY MARTINI

Cocktail "Short drink" de 7 cl, contenant 37% de volume d'alcool.
Classer dans la catégorie "Before Dinner » cette recette à base de Gin
 est généralement proposée pour être dégustée au moment de l’apéritif.


Ce cocktail consiste à sublimer un bon GIN. Il se doit d'être le plus frais possible, tout en étant assez sec !... afin de laisser ses arômes se libérer. Il faut donc que le cocktail ne traîne pas dans le verre à mélange avec les glaçons.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.





(ingrédients pour 1 personne)


2 cl  Vermouth Italien
5 cl de Gin

Décoration :
Olive verte
ou 
Zeste de citron (x2)



Verser tous les ingrédients dans le verre à mélange suffisamment rempli de glace.
Mélanger à l'aide de la cuillère de bar.
Puis passer dans un verre à cocktail.
Garnir d'une olive verte ou
Exprimer un zeste de citron et garnir d'un autre zeste.


Le verre à cocktail doit être rafraîchi.
Tout complément doit être mélangé.



(Voir l'élaboration Professionnelle ci-dessous)





Difficulté : ***** -  Préparation :  3 minutes






PAS à PAS de l'élaboration
(Toutes les étapes et les bons gestes)




Préparer le matériel et les produits nécessaires au mélange, afin de les avoir sous la main durant la préparation.

Tous les gestes de la préparation doivent être réalisés au dessus du bar, au vu et au su du consommateur.

1.   Mirer et admirer la qualité et la propreté de verre à cocktail.
2.  Remplir le verre à cocktail et le verre à mélange de glace cube (avec l'aide de la pelle où de la pince à glaçon). 
3. Rafraîchir (Avec l'aide de la cuillère à mélange (Bar spoon), tourner les glaçons dans le verre, jusqu'à ce que la paroi du verre se couvre de givre).
4. Avec l'aide de la grande cuillère à mélange remuer les glaçons, puis vider l'eau résiduelle du verre à mélange.
5.  Vider les glaçons du verre à cocktail et égoutter l'excédent d'eau du verre à cocktail.
6. Verser tous les ingrédients dans le verre à mélange en respectant l'ordre et les quantités indiquées dans la recette.
7. Avec l’aide de la cuillère à mélange, remuer le mélange pendant environ 7 à 10 secondes en imprimant aux glaçons un mouvement circulaire.
8.  Passer le mélange dans le verre à cocktail en le filtrant avec la passoire à glaçons.
9.  Garnir selon la convenance du consommateur d’une olive verte où d’un zeste de citron (exprimé).
10.   Selon la demande : Déposer une ou deux olives vertes sur un pic en bois sur le rebord du verre.
11.  ou Exprimer (Presser) le zeste d’un premier citron sur le mélange, sans le déposer dans le verre à cocktail.
12.  Décorer le cocktail avec le deuxième zeste de citron en le déposant dans le verre, sans le presser.
13.   Déposer le cocktail sur le sous verre (*) que vous avez préalablement déposé devant le consommateur, lors de la prise de la commande (**).

(*) Ce sous verre fait parti de la prestation de service d'un établissement d’excellence, il recueille les fines gouttelettes d'eau, dues à la condensation s’écoulant le long du verre, et protège le consommateur d'éventuelles taches sur ses vêtements).

(**) Ce sous verre, permet également d’informer vos autres collègues du bar, que la commande de ce consommateur a été prise.




du Cocktail "DRY MARTINI »


inspiré d’un « MARTINEZ » devenu rapidement un « DRY MARTINEZ » le cocktail le plus emblématique de nos comptoirs apparaît pour la première fois en 1904 sous le nom de « DRY MARTINI ». Depuis, il n’a cessé d’être le cocktail favori de bon nombre d’amateurs du « cocktail parfait »…  Si un DRY MARTINI reste Un DRY MARTINI, il existe une multitude de variantes allant du changement de garniture, au rajout de l’ingrédient indispensable ou au dosage légèrement différent.  


Une légende de comptoir dit que quand une personne arrive à deviner le goût du vermouth c'est qu'elle à de très bonnes capacités gustatives : ainsi c'était un test réalisé à l'entretien d'embauche pour un barman digne de ce nom qui voulait travailler dans certains grands établissements.

L'origine de cette recette est incertaine, mais une chose est sûre, il s'agit d'une variante du Martinez de Jerry Thomas.

Il devient très populaire pendant la prohibition (1920-1933) grâce à la production grandissante du Gin, plus rapide à produire que le whisky. C'est finalement dans les années 1960 que la révolution de ce cocktail eut lieu grâce au délicat James Bond, qui le préfère "shaken" (Frappé) plutôt que "stirred" (Remué au verre à mélange), devenant ainsi légèrement plus frais et servi plus rapidement, mais plus dilué et moins translucide.

Pour la petite anecdote, en Afrique, sur le tournage d’«African Queen», tous les membres de l’équipe se plaignaient des piqûres de moustiques sauf Humphrey Bogart. Son secret fut révélé par John Huston: "Dans la première partie de la nuit, il était tellement imbibé de Dry Martini qu’il ne sentait rien, ensuite de quoi, les moustiques étaient tellement bourrés qu’ils étaient bien incapables de piquer qui que ce soit..." (Source 1001 cocktail)


 du cocktail "DRY MARTINI"

 « Amusez-vous bien !... ».

Commençons par les recettes les plus connues et les plus simples :




« DRY MARTINEZ »
"GIBSON" - « GIN and FRENCH » - « GIN and IT »

« PERFECT MARTINI » - « DIRTY MARTINI » - « VODKATINI » - « TEQUINI »

« SAKETINI » - « CHURCHILL WAY » -« VESPER ».



LES VARIANTES AVEC LES CHANGEMENT D'EAU-DE-VIE :
La « VODKATINI » : Le Gin est remplacé par de la Vodka.
Le « GIBSON » avec des petits oignons blancs (grelots) au vinaigre, à la place des olives ou du zeste de citron.

Le "ROSE" (Kirsch - Cherry Brandy - Vermouth Dry).

Le « PERFECT MARTINI » : Recette comprenant du Vermouth rouge et Vermouth blanc sec en proportion égale.


LES AUTRES VARIANTES :

Le « CHURCHILL WAY » Recette qui consiste a parfumer le cocktail de vermouth... mais sans en verser une seule goutte !...
Sir W. Churchill qui buvait le gin pur en se contentant de regarder la bouteille de vermouth en même temps pour "s'imprégner" de son goût !...

Le « VESPER » : Recette de cocktail commandé par le personnage de Daniel Craig (James Bond 007) dans le film Casino Royale. Le Lillet blanc est un apéritif à base de vins de Bordeaux et de liqueur de fruits.
Préparation : Verser le gin, la vodka et le Kina Lillet (aujourd’hui disparu) dans un shaker rempli de glace. Remuer vigoureusement et servir dans un verre à Martini. Décorer d’un mince tortillon de zeste de citron.

Le « GIN and FRENCH » : 6/10 de Gin / 4/10 de Vermouth (Vermouth Français de préférence : Noilly Prat, Lillet, Chambery...). Cette recette est née aux Etats-Unis dans les années 30.  Il a été appelé cinquante-cinquante à cause des composants à parts égales;  avec l'introduction de vermouth doses françaises et variables, il est venu à être appelé le gin et le français.  Il faisait partie du cocktail officiel IBA dans le classement de 1987 et 1993.

Le « GIN and IT » : 7/10 de Gin / 3/10 de Vermouth rouge. En 1880/1890 la recette était connue sous le nom de « Sweet Martini ». Plus tard il est appelé « Gin & Italian » jusqu'à la prohibition ou son nom est raccourci en « GIN & IT ».

Le « DIRTY MARTINI » : Dans cette recette on remplace 0.5 cl de Vermouth dry par 0.5 cl de jus d’olive. Cette recette était la préférée du Président Roosevelt.


Finissons par "il manque certainement votre recette ».

Alors passez derrière votre bar et amusez-vous en mélangeant : un Vermouth, parmi les différents types  de vermouth du marché, avec un Gin parmi les différents types de Gin...


Sans oublier l’essentiel, le fameux tour de main et la créativité du vrai professionnel !...




RÉPONSES A VOS QUESTIONS ...


Pour votre information, sans mon acceptation!...

- Certains barmen croient qu’il doit plutôt être remué dans un verre à mélanger, pour demeurer pur et limpide. James Bond quant à lui, préfère son Martini « Shaken, not stirred ».

- Vaut-il mieux conserver son gin à la température de la pièce, au frigo, ou au congélateur? Si vous n’aimez pas votre Martini au shaker, je vous propose de placer votre gin au réfrigérateur, c’est plus froid, et plus votre eau-de-vie est fraîche, mieux c’est!

- Quelle est la mesure idéale du vermouth, dans un « Dry Martini » ?. En 1949, le magazine Harper avançait que la juste mesure était très exactement 3,7 parts de gin pour une part de vermouth. 


* * * * * *


Certains principes de base 
sont communs à tous les Dry Martinis réussis :

• Utiliser les meilleurs ingrédients possibles : 
Le Dry Martini est si concentré que la personnalité d’un alcool premium viendra lui donner du caractère.
Côté gin, le Bombay Sapphire et le Tanqueray sont des choix populaires (le premier étant plus velouté et le second, plus prononcé). Comme le Gordon’s et le Tanqueray, le premier étant très parfumé, tandis que le second est beaucoup plus sec, surtout le bleu. 
Pour ce qui est du vermouth, le Martini extra dry est un choix classique, tandis que le Noilly Prat Original Dry donne un goût un peu plus parfumé, grâce aux subtils mélanges d'herbes et d'épices ajouté au vin en cours de macération, dont des extraits de gentiane, d'orange amère ou encore de noix de muscade.



* * * * *

• Préparé au froid et rapidement : Mettez les verres au congélateur quelque temps avant la préparation pour les refroidir. Que ça soit au shaker ou au verre à mélanger, utilisez beaucoup de glace et remuez rapidement; juste assez pour que votre cocktail soit pétillant de froid, pas trop pour que la glace en dilue le goût.


• Bu froid et rapidement! Un Dry Martini se boit froid et fraîchement fait : chaque instant qui passe, il tiédit et perd de son ardeur.




LE CLIN D’ŒIL de JEAN-JACQUES

Les habitudes de nos clients dans les bars de palace, nous initie à mémoriser et à respecter l’exactitude gustative personnelle de chaque client.

Depuis plusieurs années, la mode est passée aux Dry Martinis avec aussi peu de vermouth que possible.

La grande diversité du Dry Martini est précisément ce qui fait son charme : comme aucun bar, hôtel ou restaurant ne le fait exactement comme un autre, c’est comme découvrir un nouveau cocktail à chaque fois!









L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.

Le blog: cocktailclassique.blogspot.fr s’engage à promouvoir une consommation responsable.          




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AMERICANO (Carnet de Cocktails Contemporains)

FLORIDA

PUSSY FOOT (sans alcool)