COSMOPOLITAN


Cocktail short drink de 10 cl - Titrant 22°
Se consomme très frais, de préférence en apéritif
Goût sucré et fruité


Recette ingrédients pour 1 personne

Au shaker

1,5 cl de jus de citron vert pressé (non traité)
Fresh lime juice
3 cl de jus de cranberry (Canneberges)
Cranberry juice
1,5 cl de Cointreau
Cointreau
6/10  4 cl de Vodka citron
        Vodka citron

Frapper et verser dans un double verre à cocktail préalablement rafraîchi
Add all ingredients into cocktail shaker filled with ice. Shake well and strain into large cocktail glass. Garnish with lime slice. 

* * * * * * * * * * * * *
Préparation au Shaker continental.

  • Préparez le matériel et les produits nécessaires au mélange, afin de les avoir sous la main durant la préparation.
  • Rafraîchissez le verre à cocktail en le remplissant de glaçons.
  • Remplissez au 2/3 de glaçons, la grande timbale du shaker.
  • Versez dans la petite timbale du shaker, tous les ingrédients composant le cocktail, en respectant l'ordre et les quantités de la recette.
  • Videz le verre à cocktail des glaçons et égouttez l'excédent d'eau du verre.
  • Avec l’aide de la passoire à glaçons, maintenez les glaçons dans la grande timbale, puis retournez celle-ci et égouttez l'eau résiduelle des glaçons.
  • Transvasez le mélange de la petite timbale dans la grande timbale contenant les glaçons.
  • Formez le shaker.
  • Frappez, secouer vivement le shaker pendant 6 à 10 secondes.
  • Versez le mélange dans le double verre à cocktail en le filtrant avec l’aide de la passoire à glaçons.
  • Décorez d'une 1/2 tranche de citron vert.
  • Servez rapidement.
* * * * * * * * * * * * * *
Un clin d’œil sur l’histoire de ce cocktail.


Variante de la recette "Gin Daisy". 

Un grand classique des soirées mondaines souvent appelé par son nom abrégé : "Cosmo" et à tort "Cosmopolitain", comme il n'est pas rare de le trouver en France. Bien que cette recette soit servie dans un verre à martini, ce n'est pas un martini. Les origines du Cosmopolitan sont très diverses. Certaines marques de vodka veulent se les approprier avec des histoires poétiques, d'autres associations racontent des histoires à leur avantage. La vérité est que personne n'a pris le soin de mémorer qui a été le premier à concevoir ce mélange. On sait qu'il a été inventé en 1958, à l'époque où beaucoup de personnes commandaient des Martini juste pour être vues avec un verre à Martini à la main. Nous supposons que le créateur a vu là un moyen d'utiliser le verre à Martini tant prisé, pour une recette plus soft.Il a été publié pour la première fois vers 1960 sous le nom de "Stealth Martini" par Barnaby Conrad III, auteur de l'ouvrage "The Martini", rendant hommage au Dry Martini.Vers 1970, le bar était un lieu fréquenté exclusivement par des hommes. La barmaid "Cheryl Cook" eut l'idée de changer le nom de "Stealth Martini" en "Cosmopolitan". Le succès de la réapparition de ce cocktail a aidé à la dissolution de l'image "macho" du bar en instaurant la mode des "Girl drinks" (boissons pour filles).Vers 1985, John Caine, propriétaire du "Café mars" à San Francisco, a été le champion incontesté de la cote grandissante en plaçant le "Cosmopolitan" en tête de la carte de son bar. Le talentueux barman gay "Toby Cecchini" a aussi beaucoup participé à cette popularité en plaçant le "Cosmopolitan" en tête de la carte de son bar "The Odeon" en 1987. Il est d'ailleurs l'auteur de l'ouvrage "Cosmopolitan: A Bartender's Life". Le Cosmopolitan est donc vite devenu un cocktail incontournable sur la côte-Est des USA. La popularité a rapidement parcouru la Nouvelle Angleterre jusqu'à New York et puis à travers tout les Etats-Unis. Aujourd'hui beaucoup de barmen snobent le Cosmopolitan en admettant qu'il manque de complexité, mais personne ne peut nier la popularité de ce cocktail car il a non seulement survécu, mais a prospéré. Pas seulement grâce à sa couleur attrayante, sa vodka qui libère les saveurs agréables des fruits tout en étant à la fois âcres, acides et sucrés... mais surtout grâce à son nom. Personne ne se sent idiot en le commandant, il force le respect car il est à lui tout seul un nouveau pedigree, il est cosmopolite.Ce cocktail colle parfaitement avec la série télévisée : "Sex and the city", qui lui a redonné un coup de popularité car il y est dégusté fréquemment par les héroïnes. Pour prouver qu'elles étaient bien responsables de cette mode, plus tard dans la série, elles ont changé pour le "White Cosmopolitan" et la mode a changé à New-York quasi instantanément...

* * * * * * * * * * * * *
Une liste de cocktails classiques a été dressée en 1983 par l'International Bartenders Association (I.B.A.), qui regroupait à cette époque 29 nations, et a été adoptée par l'Association des Barmen de France (A.B.F.).
Ces recettes de cocktails ont été sélectionnées pour leurs renommées internationales et parmi les plus représentatives dans leurs techniques de préparations. Reconnues officiellement, ces recettes de cocktails dites "classiques" furent codifiées, afin de devenir la base de toutes les préparations des professionnels.
Chaque année, depuis 1952, l'Association des barmen de France organise un concours technique réservé aux jeunes apprentis (Coupe Scott).
Certaines recettes de la liste des cocktails classiques disparaissent presque tous les ans, pour céder la place à d'autres recettes, généralement composées de produits plus actuels, plus "tendance" et qui suivent et parfois devancent parfaitement les goûts du moment.

L'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.

Commentaires

LES RECETTES LES PLUS CONSULTÉES