TOM COLLINS

TOM COLLIN'S

Cocktail "Long Drink" de 12 cl, contenant 13% de volume d'alcool.
Classer dans la catégorie "All Day Cocktail" cette recette à base de gin est habituellement proposée pour être déguster à tout moment de la journée.

Le "Tom Collin's" est un cocktail simple et rapide à concocter. Il a été créé à la suite de la recherche d´une boisson alcoolisée moins forte rafraîchissante et désaltérante en été. 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.





(Ingrédients pour 1 personne)


1 cl Sirop de Sucre de Canne
2 cl Jus de citron
4 cl Gin
5 cl Soda

Décoration
1 tranche de citron jaune
1 Cerise à l’eau-de-vie


Dans un tumbler rempli de glace,
Verser les ingrédients dans l'ordre de la recette.
Mélanger,
Garnir d'une tranche de citron et d'une cerise à l'eau-de-vie.


Le verre tumbler doit être rafraîchi.
Tout complément doit être mélangé.
Compléter le cocktail d'un stick (bâton mélangeur) et d'une paille.



 Le "Tom Collin's" est aussi appelé  "John Collins" 
souvent réalisé selon cette recette.





Difficulté ***** -  Préparation : 3 minutes








Tous les gestes exécutés par le barman lors de la préparation de cette recette de cocktail doivent être visibles du consommateur et réalisés au dessus du bar.

Préparez le matériel et les produits nécessaires au mélange, afin de les avoir sous la main durant la préparation.

Préparez le verre à recevoir le cocktail en le rafraîchissant.

1/ Mirer et admirez la qualité et la propreté du verre. 

2/ Remplir le verre de glace cube (avec l'aide de la pelle où de la pince à glaçon). 

3/ Remuer les glaçons dans le verre, (à l'aide de la cuillère à mélange (Bar spoon), jusqu'à ce que la paroi du verre se couvre de buée).

4/ Egoutter l'eau résiduelle du verre (Posez la passoire à glaçon (Strainer) sur le dessus du bord du verre en maintenant les glaçons et inclinez l'ensemble...).

5/ Verser dans le verre, tous les ingrédients composant le cocktail en respectant l'ordre et les quantités donnés dans la recette.

6/ Compléter le cocktail avec le soda, tout en continuant de mélanger délicatement les produits avec l'aide de la cuillère à mélange.

7/ Décorer le cocktail avec 1/2 tranche de citron jaune et une cerise au Marasquin transpercée par un petit pic en bois.

8/ Accompagner le cocktail d'un stick* et d'une paille* (chalumeau).

9/ Servir rapidement, avant que le mélange ne soit trop aqueux.

10/ Déposer délicatement le verre devant le consommateur, sur un dessous de verre en papier. (Ceci afin que le consommateur ne soit pas taché par les gouttes de la  condensation qui  perle le long de la paroi extérieure du verre).

Stick* (bâton mélangeur)
Paille* (chalumeau ou straw (en anglais)).






DU COCKTAIL "TOM COLLINS"



Création : En 1850 par Vincent Collins au Bar The WhiteHouse à New-York.




* * * * * * * * * *


le « Tom Collins » est une variante du « John's Collins » et il existe au moins 3 versions concernant sa création :


  • La plus simpliste étant l’utilisation du Old Tom Gin qui a donné le nom de « Tom ».
  • La seconde serait une création de Jerry Thomas en hommage au plus célèbre des personnages « fictifs » des États-Unis (suite à un canular paru dans la presse).
  • La dernière situe la création au Limmer’s Coffee à Londres par un certain John Collins en 1800.






Quelques noms de recettes de la famille des "Collins" selon l'eau-de-vie de base

Joe Collins : Vodka - jus de citron - sucre - Soda
Colonel Collins : Bourbon Whiskey  - jus de citron - sucre - Soda
Captain Collins : Whisky canadien - jus de citron - sucre - Soda
Mike Collins : Whiskey irlandais  - jus de citron - sucre - Soda
Sandy Collins : Whisky écossais  - jus de citron - sucre - Soda
Jack Collins : Calvados  - jus de citron - sucre - Soda
Pierre Collins : Cognac  - jus de citron - sucre - Soda
Charly Collins : Kirsch  - jus de citron - sucre - Soda
Pedro Collins : Rhum blanc  - jus de citron - sucre - Soda
Rum Collins : Rhum ambré  - jus de citron - sucre - Soda
Pepito Collins ou Ruben Collins : Tequila  - jus de citron - sucre - Soda






LE CLIN D’ŒIL de JEAN-JACQUES


.

Créé en 1870
Variante de la recette "Tom Collins". Comme toujours avec ces cocktails, l'origine du Tom Collins est très controversée, certaines personnes s'approprient la recette et en inventent une histoire fin de promouvoir leur établissement.


La véritable histoire est bien plus drôle et sobre que ces ragots marketing. Tout d'abord, il n'a pas été inventé par un certain John, Jacques ou Tom, mais par "Vincent Collins", qui en 1850 à l'âge de 23 ans travaillait dans la zone de vêtements de New York City. Pour parfaire ses fins de mois, il a pris un deuxième travail derrière le comptoir d'une taverne à coté de la rue où il travaillait pendant le jour : un endroit appelé le "Whitehouse". Ses amis voulant quelque chose de moins violent que le whisky de Détroit, savoureux et rafraîchissant car cet été là était particulièrement chaud. Il leur concocte alors un Cocktail avec du Gin qu'il appela Tom Collins, appelé grâce au Gin "Old Tom" qu'il utilisait, qui est un Gin adouci rarement utilisé aujourd'hui.
Ce cocktail très apprécié par les habitués du bar, n'avait pourtant pas de succès ailleurs. Mais un jour, les joyeux amateurs de ce fameux breuvage mettent en place une blague, qui consistait à arrêter des gens dans la rue en leur faisant croire qu'un certain "Tom Collins", présent dans un bar de la rue, l'insultait et racontait beaucoup de choses à propos de sa mère.
Le bouc-émissaire, bien souvent, courait furieux vers le bar en question, demandant à la salle : "Où il est Tom Collins" ? Bien souvent, un complice était présent, et lui disait que "Tom Collins" venait de quitter le bar, pour aller dans un autre bar. La victime, tournait en rond sur plusieurs bars du quartier à la recherche du fameux "Tom Collins", pour le plus grand plaisir des farceurs de plus en plus nombreux. Le barman du "Whitehouse" ne perdit pas l'occasion pour lui offrir le cocktail du même nom.
Des plaintes étaient portées, et les journaux des villes à travers le pays ne mirent pas longtemps avant d'écrire des articles sur le calomnieux médisant. En juin 1874, le quotidien républicain de l'Illinois écrit "Tom Collins Still Among Us" (Tom Collins Toujours Parmi Nous), et l'article disait "Cette personne à porté des propos diffamatoires envers nos citoyens encre toute la journée d'hier. Il a réussi a écarter ses poursuivants, mais ses mouvements sont surveillés au jour le jour, avec la plus grande vigilance." Le summum des éclats de rire était atteint quand la police entrait dans les bars, demandant ou était "Tom Collins".
Lorsque les médias comprirent que ce n'était qu'un gag, ils jouèrent le jeu en écrivant des mini articles disant que "Tom Collins" fuyait et avait été repéré à "San Luis Obispo", en Californie ou sur le chemin de l'Arizona, prédisant qu'en marchant ainsi, au printemps prochain il dépasserait le Mexique.
Deux ans plus tard, Jerry Thomas officialise le Cocktail en le publiant dans l'édition du "Bartender’s Guide" de 1876.
La recette connaît un grand succès, même pendant la prohibition où il était fréquent pour certains barmans de lieux clandestin, de se voir demander où était "Tom Collins", afin de se faire servir discrètement le fameux Cocktail.
Juste après la prohibition, en juillet 1936, New York a connu une telle vague de chaleur, que le pont-levis de la "Harlem River" ne s'est pas baissé. Les pompiers on dû intervenir pour arroser le métal du pont afin de le refroidir. Il faisait tellement chaud, que tout le monde consommait des "Tom Collins". A tel point que les prix des citrons ont grimpé de 1.50$ à 2$ en une seule journée. Ce jour là, à New York, le "Tom Collins" devient la boisson officielle de l'été, "La reine des boissons rafraîchissantes".
En 1870, après le succès de son cocktail, il créa le "John Collins" qui était le nom de son grand frère, en remplaçant le gin par du bourbon. (source 1001 cocktails).













HARRY'S NEW YORK BAR












L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.
Le blog: cocktailclassique.blogspot.fr s’engage à promouvoir une consommation responsable.          
.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AMERICANO (Carnet de Cocktails Contemporains)

FLORIDA

PUSSY FOOT (sans alcool)