PLANTER'S PUNCH N°2

PLANTER'S PUNCH N°2


Cocktail Classique sélectionné par L'Association des Barmen de France et
l'International Bartenders Association


Catégorie : Long drink
Contenance : 12 cl
% alcool :  16,8%
Type : Pre-dinner
Se prépare : Directement dans le verre tumbler
Se sert dans le verre : Highball aussi appelé verre tumbler
Se consomme : Froid
Meilleur moment pour apprécier ce cocktail : en apéritif
Goût : Mélange plus léger que le Planter's Punch N°1


Recette :
ingrédients pour 1 personne
 
Directement dans un verre tumbler rempli de glace cube, verser

1 Trait d'Angostura bitter
One dash of Angostura bitter
1/10 - 0,5 cl de Sirop de grenadine
0,16 oz Grenadine Syrup
3/10 - 2 cl de jus de citron pressé (non traité)
0,66 oz Fresh Lemon or Lime juice
6/10 -  4,5 cl de Rhum brun
      1,45 oz Dark rum
Compléter avec 5 cl de soda water
Top up with 1,6 oz soda water

Remuer et Décorer avec 1/2 tranche d'orange et 1/2 tranche de citron

Mix the ingredients directly in tumbler glass filled with ice cubes. 
Stir gently and add a dash of Brown rum. Garnish with half slice of orange and lemon 

* * * * * * * * * * * * *

Préparation de la recette directement dans le verre.
  • Préparez le matériel et les produits nécessaires au mélange, afin de les avoir sous la main durant la préparation.
  • Préparez le verre a recevoir le cocktail en le rafraîchissant.
  1. Remplissez le verre de glaçons. 
  2. Avec l'aide de la cuillère à mélange, faite tourner les glaçons dans le verre, jusqu'à ce que la paroi du verre se couvre de givre.
  3. Avec l'aide de la passoire à glaçons, égouttez l'eau résiduelle des glaçons du verre.
  • Versez dans le verre, tous les ingrédients composant le cocktail en respectant l'ordre et les quantités donnés dans la recette.
  • Mélangez les produits avec l'aide de cuillère à mélange, selon la recette.
  • Décorez le cocktail avec la demi-tranche d'orange et de citron.
  • Ajoutez un bâton mélangeur et deux pailles
  • Servez rapidement.
* * * * * * * * * * * * * *

Un clin d’œil sur les histoires sur ce cocktail.
Le Punch aurait été inventé entre 1530 et 1580 par des corsaires afin d'enrôler des marins Anglais de la marine britannique. Ils mélangeaient du Tafia (sorte de rhum non raffiné, ancêtre du rhum) et du sucre afin de rendre le Tafia plus facile à boire, soûlant ainsi les marins qui finissaient par déserter.

Au début des années 1700, les techniques de raffinement améliorent considérablement le Tafia qui devient "rhum" (de l'Anglais rum, abréviation de rumbullion - un mot de Devonshire qui signifie "un grand tumulte"). Les Nord-Américains y développent même leur propre production à  partir de mélasse. Une forte exportation vers l'Europe se crée et vers 1740 les anglais consomment le rhum principalement sous forme de punch.

* * * * * * * * * * * * * * *
Dans Bon Vivant's Companion (de George A. Zabriskie, 1933) Jerry Thomas (O-Ton: “the Juniper Olympus of the bar and the presiding deity"), barman dans l'hotel Planter à St. Louis (Missouri), est présenté comme le créateur de cette boisson en 1840. “Son nom est synonyme de qualité dans le lexique des mélanges, et l'on ne doit jamais oublier qu'une boisson excellente ne peut être préparée qu'à partir d'excellents ingrédients".

* * * * * * * * * * * * * * *
Dans le livre de Charles Browne's, The Gun Club Drink (1939) on peut lire que: "le Planter's Punch tient son nom du fait qu'il est consommé depuis plus de cent ans à partir de plantes sucrées en Jamaïque. Mais comme pour le Mint Julep, il existe une centaine de recettes différentes pour mixer ce cocktail, elles semblent refléter les divers caractères de chaque barman." 

* * * * * * * * * * * * * * *

C'est certainement la recette la plus simple et la plus ancienne qui existe. On doit toujours suivre la règle suivante de Charles H. Baker : "utiliser un rhum bien vieilli." Un rhum bon marché, utilisé dans un Planter's Punch sera (contrairement au Mai Tai) immédiatement démasqué, on comprendra vite qu'il aurait mieux fallu laisser le rhum vieillir un peu plus longtemps.
* * * * * * * * * * * * * * *

Le charme du Planter’s Punch est son goût doux et désaltérant. La douceur de cette boisson passe très bien avec un après-midi chaud ou un début de soirée dans un bar surchauffé. Il permet également de se souvenir qu'un rhum doit être commandé selon son pays et non sa couleur. C'est pourquoi il vaut mieux utiliser un rhum jamaïquain pour honorer un Planter’s Punch. 

* * * * * * * * * * * * * * *
 

Une liste de cocktails classiques a été dressée en 1983 par l'International Bartenders Association (I.B.A.), qui regroupait à cette époque 29 nations, et a été adoptée par l'Association des Barmen de France (A.B.F.).
Ces recettes de cocktails ont été sélectionnées pour leurs renommées internationales et parmi les plus représentatives dans leurs techniques de préparations. Reconnues officiellement, ces recettes de cocktails dites "classiques" furent codifiées, afin de devenir la base de toutes les préparations des professionnels.
Chaque année, depuis 1952, l'Association des barmen de France organise un concours technique réservé aux jeunes apprentis (Coupe Scott).
Certaines recettes de la liste des cocktails classiques disparaissent presque tous les ans, pour céder la place à d'autres recettes, généralement composées de produits plus actuels, plus "tendance" et qui suivent et parfois devancent parfaitement les goûts du moment.

L'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AMERICANO (Carnet de Cocktails Contemporains)

FLORIDA (Sans alcool) (Cocktail Vintage)

PUSSY FOOT (sans alcool)