RED LION (Carnet de Cocktails Comtemporains)

RED LION (Lion Rouge)

Short drink de 7 cl -          - 24% vol/alcool
All Day Cocktail à base de Gin
A déguster en apéritif

Goût :
Un cocktail parfaitement équilibré avec des alliances de fraîcheurs apportées par de vrais jus de citron et d'orange, qui joueront le rôle de lien, pour flatter la vivacité du gin et sublimer par ces notes de boisées de la liqueur à l'orange du Grand Marnier.

                                                                                                                                                                                                           
  
INGRÉDIENTS
(pour 1 personne)

1,5 cl   Jus de Citron
1,5 cl   Jus d'Orange
2 cl   Grand Marnier
2 cl   Gin

Verser tous les ingrédients dans un shaker suffisamment rempli de glace.
Frapper puis passer dans un verre à cocktail.

Observations :
Le verre à cocktail doit être rafraîchi.
Tout complément doit être mélangé.

Choisissez de préférence des agrumes non traités. (Voir l'élaboration Professionnelle ci-dessous)


                                                                                                                                                                                                           


ÉLABORATION
(Professionnelle)

Difficulté : *****       Préparation : 2 minutes
       
 Élaboration au Shaker (Continental)
+ Passoire à glaçons - Cuillère à mélange
Servir dans le Verre à Cocktail

Pas à pas de l'élaboration de ce cocktail

Préparer le matériel et les produits nécessaires au mélange, afin de les avoir sous la main durant la préparation.



Tous les gestes exécutés par le barman lors de la préparation de cette recette de cocktail doivent être visibles et réalisés au dessus du bar.





1)      Examiner le verre à cocktail afin de vous assurer de sa propreté.



2)   Remplir le verre à cocktail et la grande timbale du shaker de glace.



3)   Rafraîchir le verre à cocktail en remuant la glace à l’aide de la cuillère à mélange (remuez les glaçons dans un mouvement circulaire jusqu'à ce que la paroi du verre soit givrée).



4)   Verser dans la petite timbale du shaker, tous les ingrédients composant le cocktail en respectant l'ordre et les quantités de la recette (sélectionner exclusivement que des produits de qualités).



5)   Retirer les glaçons et égoutter l'eau résiduelle et du verre à cocktail.



6)   Égoutter l'eau résiduelle des glaçons de la grande timbale (maintenir les glaçons avec l’aide de la passoire).



7)   Transvaser le mélange de la petite timbale dans la grande timbale contenant les glaçons.



8)   Fermer le shaker (Ajustez les deux parties du shaker).



9)   Secouer (Frapper) énergiquement le mélange dans le shaker pendant 7 à 10 secondes, dans un mouvement de vas et viens (souple et élégant), les glaçons venant frapper alternativement le fond de chaque timbale.



10)  Ouvrer le shaker et passer le mélange dans le verre à cocktail en le filtrant au travers de la passoire à glaçons.



11)  Server rapidement, afin que ce cocktail soit consommé frais.

Poser le cocktail sur le sous verre (*) que vous avez préalablement déposé devant le consommateur, lors de la prise de la commande (**).





(*)  Ce sous verre fait parti de la prestation de service d'un établissement d’excellence, il recueille les fines gouttelettes d'eau, dues à la condensation s’écoulant le long du verre, et protège le consommateur d'éventuelles taches sur ses vêtements).



(**) Ce sous verre, permet également d’informer vos autres collègues du bar, que la commande de ce consommateur a été prise.



                                                                                                                                                                                                           



RECETTE DE GRAND MARNIER



                                                                                                                                    


HISTOIRE ET ORIGINE DU COCKTAIL
"RED LION"

Recette victorieuse du " British Empire Cocktail Competition" organisée par la marque Booth's Gin à Londres en 1933 et remportée par Athur A. Tarling.

"Red Lion" reprend le nom de la plus vieille distillerie (brasserie) que possédait la marque.


                                                                                                                                                                                                           


LE CLIN D’ŒIL de JEAN-JACQUES


En 1919, lorsque les États-Unis ont fait l'impensable et interdit la fabrication de l'alcool, la vente et la consommation de boissons alcoolisées, non pas quelques-uns des meilleurs barmen de la nation ont glissé leurs jiggers dans leurs shakers et ont bravé l'océan. La diaspora du barman atteignit Shanghai et Manille, et aussi près que La Havane, mais nulle part les masses entassées désireuses de mélanger les boissons ne trouvèrent meilleur accueil que dans le bon vieux Londres. 
La «mixologie» n'était pas un art inconnu - l' «American Bar» était une institution londonienne depuis au moins 1859, lorsque le «professeur» Jerry Thomas (le premier rédacteur du barman au monde) en découvrit un opérant derrière la Banque d'Angleterre.

Le plus entreprenant des nouveaux arrivants s'est avéré être Harry Craddock, ancien barman à l'Hôtel Holland House de New York. Non seulement Craddock a décroché un contract à l'hôtel Savoy, mais il a réussi à transformer cela dans le rêve de chaque barman, un testament écrit. En 1930, il publie le Savoy Cocktail Book, le livre de cocktails le plus important depuis Jerry Thomas.

Qu'est-ce qui a fait le livre de Craddock tout ça? En plus de la disposition extravagante de l'Art Déco et des apartés spirituels, il y avait toute une série de nouvelles boissons, de boissons créatives, de boissons qui n'étaient pas liées aux traditions un peu fatiguées de la pré-prohibition américaine. Il y en avait des bleus, des bizarres, des noms avec lesquels une langue américaine ne pouvait pas s'enrouler et des ingrédients dont les Américains n'avaient jamais rêvé. Londres n'était plus à la périphérie de la mixologie: maintenant c'était son épicentre.

Ce qui nous amène au Lion Rouge. Selon nos sources, en 1933, un Arthur Tarling du Café Royal de Londres a remporté le premier prix lors d'un concours de cocktails à Londres avec ce puissant petit gaspilleur de temps. Maintenant, en 1934, Harry Craddock a rejoint quelques autres membres de la tribu pour fonder la Guilde des Bartenders du Royaume-Uni - parmi eux un certain WJ "Billy" Tarling, chef barman du Café Royal. Quelle que soit la relation entre Billy et Arthur (frères, père et fils?), Cela donne au Red Lion un pedigree en effet. En 1937, vous voyez, Billy Tarling a publié le Café Royal Cocktail Book, un volume dans lequel on peut trouver toutes les caractéristiques de la mixologie contemporaine - boissons à la tequila, couleurs criardes, une forte dépendance aux fruits tropicaux, etc. le fait. Une bonne reproduction sera au rendez-vous: le Red Lion a la particularité d'être le seul gagnant du concours à s'être inscrit sur les listes de cocktails standard.


                                                                                                                                                                                                           

LE PRODUIT EMPLOYÉ DANS CETTE RECETTE

Robe
Topaze aux reflets ambrés et dorés

Nez

Parfum de fleur d'oranger aux nuances de zeste confit où se mèlent des notes boisées, vanillées et de caramel au lait.

Bouche
Saveur d'orange amère que l'apport du cognac enrichit de nuances de marmelade d'oranges et de noisette. La finale est longue et harmonieuse.


Liqueur créée en 1880 par Louis-Alexandre Marnier-Lapostolle, elle allie l'exotisme de l'orange amère à la noblesse du cognac selon une recette tenue secrète par la famille Marnier Lapostolle. Lentement vieillie en foudres de chêne, elle acquiert alors une incomparable rondeur et complexité. 



                                                                                                                                                                                                           


2016 : Le "Carnet de Cocktails Contemporains" remplace officiellement la liste des Cocktails Classiques de la coupe Scott. Les recettes de ce carnet servent de base technique aux jeunes apprentis barman dans toutes les préparations professionnelles.








                                                                                                                                         



Alain Ghandour

RETRAITE FORMATEUR RESTAURATION
Région de Paris, France
Formation professionnelle et coaching



                                                                                                                                         



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.




Le blog de cocktailclassique s’engage à promouvoir une consommation responsable.










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AMERICANO (Carnet de Cocktails Contemporains)

FLORIDA

PUSSY FOOT (sans alcool)