BALALAÏKA (Cocktail Vintage)

BALALAÏKA
(Aussi appelé « TROÏKA »)

Recette de cocktail "Short drink" de 7 cl, contenant 29 % de volume d'alcool.
Le "Balalaïka" est cocktail moyennement fort, parfaitement équilibré, et personnalisable par le choix et la force de la Vodka. Mélange classique très agréable et désaltérant, avec une fin de bouche parfumée aux notes d’orange douce. Classer dans la catégorie "Before Dinner», cette recette à base de Vodka est  généralement proposée pour être dégustée au moment de l’apéritif.



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.






Ingrédients  (pour 1 personne)

2 cl   Jus de Citron jaune
2 cl   Cointreau
4 cl   Vodka




Verser tous les ingrédients dans un shaker suffisamment rempli de glace.
Frapper (secouer le shaker).
Puis passer et servir le mélange dans un verre à cocktail.



Le verre à cocktail doit être rafraîchi.
Tout complément doit être mélangé.


(Voir l'élaboration Professionnelle ci-dessous)








Difficulté : *****       Préparation : 3 minutes





PAS à PAS de l'élaboration
(Toutes les étapes et les bons gestes)




Préparer le matériel et les produits nécessaires au mélange, afin de les avoir sous la main durant la préparation.

Tous les gestes exécutés par le barman lors de la préparation de cette recette de cocktail doivent être visibles et réalisés au dessus du bar.



1)       Mirer le verre (examiner le verre à cocktail afin de vous assurer de sa propreté).

2)   Remplir le verre à cocktail et la grande timbale du shaker de glace.

3)  Rafraîchir le verre à cocktail  (Avec l’aide de la cuillère à mélange; remuer les glaçons dans le verre en effectuant un mouvement circulaire jusqu'à ce que la paroi du verre soit partiellement givrée).

4)   Verser  dans la petite timbale du shaker tous les ingrédients en respectant l'ordre et les quantités de la recette (veiller à sélectionner des produits de qualités).

5)   Ôter les glaçons et égoutter l'eau résiduelle du verre à cocktail.

6)   Égoutter l'eau résiduelle de la grande timbale (maintenir la glace avec l’aide de la passoire à glaçons).

7)   Transvaser le mélange (de la petite timbale dans la grande timbale contenant les glaçons).

8)   Former le shaker (Ajuster les deux parties du shaker).

9)   Frapper (Secouer énergiquement le mélange dans le shaker pendant 7 à 10 secondes, dans un mouvement de vas et viens (souple et élégant), les glaçons allant frapper alternativement le fond de chaque timbale).

10)  Ouvrir le shaker.

11) Passer le mélange dans le verre à cocktail (en le filtrant au travers de la passoire à glaçons).

12)  Servir le cocktail rapidement (afin qu'il soit idéalement consommé froid).

13)  Déposer le cocktail sur le sous verre (*) que vous avez préalablement déposé devant le consommateur, lors de la prise de la commande (**).


(*)  Ce sous verre fait parti de la prestation de service d'un établissement d’excellence, il recueille les fines gouttelettes d'eau, dues à la condensation s’écoulant le long du verre, et protège le consommateur d'éventuelles taches sur ses vêtements).


(**) Ce sous verre, permet également d’informer vos autres collègues du bar, que la commande de ce consommateur a été prise.






 "BALALAÏKA"

Créé par Alain Never, à Nantes. L’origine du terme « Balalaïka » vient d’une expression russe  « Balakat »  qui signifie plaisanter, bavarder, taquiner...
C’est aussi un instrument de musique à cordes pinçées populaire de Russie.





  

Ce cocktail peut également être servi dans une version Shooter sous le nom de « Kamikaze », dans cette recette le jus de citron jaune sera remplacé par un jus de citron vert.






"BALALAÏKA"

VODKA - Le mot vodka signifie littéralement « petite eau ».

La vodka est un spiritueux obtenu par distillation d’alcool de pomme de terre, blé, betterave, raisin, etc.

Elle fut distillée dès le XIVe siècle. Un siècle plus tard, le Prince Ivan III interdit toute production de boissons fortement alcoolisées. C’est le Tsar Ivan IV dit Ivan le Terrible qui construisit une première taverne à Moscou et instaura le principe des distilleries et lieux de distribution d’État. Il avait ainsi le monopole sur la production et la vente de vodka, ce qui permit à l’État d’engranger des profits. Durant cette période, la vodka joua un rôle très important dans la culture et l’économie russe.

En 1894, l’Empereur Alexandre III, décrète que la norme du titre d’alcool de la vodka russe est de 40% volume. Il s’appuie sur les travaux du chimiste Dimitri Mendeleïev  qui avait montré que la meilleure vodka titrait à 38% volume, mais les taxes de l’époque étant calculées sur le taux d’alcool, c’est le titre de 40% volume qui fut conservé pour faciliter la tâche des services fiscaux.

Aujourd’hui, on produit de la vodka principalement en : Russie, Ukraine, Pologne, Suède, Finlande, États-Unis mais également en France.





Des Barmen!...


À l’origine, le Ritz Paris est… sans bar. Mais les Cole Porter, F. Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway et autres « expats » qui fuient la prohibition américaine et font de Paris une fête rêvent de pouvoir y tenir buvette. César Ritz se laisse convaincre.
En 1921 s’ouvre, côté Cambon, le Ritz Bar. Il se nomme alors « Le Café Parisien » et est réservé aux hommes.
Mais la femme de Charles, le fils de César, ayant l’impertinence de s’y inviter, il est décidé en 1926 d’en ouvrir un second, en vis à vis. D’abord destiné aux dames, ce « Petit Bar » deviendra en 1994 le Bar Hemingway.

Mais à tout seigneur, tout honneur : c’est au Ritz Bar que tout a commencé et que le frisson du taffetas s’est mêlé pour la première fois à celui des cocktails.




LE BAR HEMINGWAY



Cole Porter pouvait y passer jusqu’à neuf heures par jour, il y aurait composé "Begin the Beguine". F. Scott Fitzgerald y avait sa place attitrée. Ernest Hemingway et Gary Cooper en avaient fait leur épicentre parisien et y refaisaient le monde. La légende n’est plus à écrire. Mais elle renaît chaque soir. 



Le Chef Barman Colin Field 



Les incroyables créations du Chef Barman Colin Field sont la référence pour tous les amateurs de cocktails à travers le monde. Et si l’on vient dans cette alcôve intimiste et chaleureuse pour tâter de son shaker, c’est aussi, encore et toujours, pour l’enivrant parfum arty qui flotte dans ce lieu magique. La nuit commence et finit au Ritz Paris. 








L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez le consommer avec modération.
Le blog: cocktailclassique.blogspot.fr s’engage à promouvoir une consommation responsable.          






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AMERICANO (Carnet de Cocktails Contemporains)

FLORIDA

PUSSY FOOT (sans alcool)